Ecole de printemps – Partenariat CNRS

Ecole thématique interdisciplinaire sur la couleur réunie à Roussillon chaque mois de mars, L’Ecole de Printemps® constitue le poumon scientifique du Conservatoire des ocres et de la Couleur.

       Logo_INSP_fond_blanc-2    

L’Ecole de Printemps de Roussillon en Provence est une Ecole thématique interdisciplinaire sur la couleur des matériaux créée par plusieurs partenaires et soutenue depuis douze ans par le CNRS. Créée à la faveur de rencontres scientifiques plus informelles, elle est devenue une véritable école sur la couleur. Son attrait n’a pas failli depuis sa création, les thèmes se renouvellent et les collaborations consécutives se sont multipliées au cours des années.

Occasion unique pour les scientifiques et industriels de faire le point sur la recherche couleur au travers de thèmes transversaux (la lumière, la cognition, les nouveaux matériaux, le mouvement, la multisensorialité, etc…), l’Ecole est aussi un vecteur d’apport scientifique au profit des filières d’applications de la couleur.

Son approche initialement ancrée dans la matière tire son origine de l’expérience culturelle menée à Roussillon : l’ocre, une terre, un pigment, une couleur que l’on voit, que l’on touche, qui inspire, relève finalement de phénomènes complexes autant liés à sa nature matérielle, à son grain, à la lumière réfléchie par sa structure lamellaire, qu’aux facultés de notre œil, augmentées de notre expérience, notre culture, notre état du moment, notre envie de savoir ou de créer… Autrement dit la chimie, la physique, les neurosciences, l’anthropologie, l’histoire, la psychologie, la philosophie, l’art… nous emmènent vers une multiplicité de disciplines interagissant dans un système dynamique d’intelligences cérébrale, gestuelle, sensorielle…

La couleur s’avère, pour cette raison, un terrain idéal d’expérience de l’interdisciplinarité en tant que telle, où les savoirs s’interfécondent et inspirent de nouvelles pistes d’exploration pour ses chercheurs et ses étudiants.

Editorial

Afin d’anticiper sur les nouveaux besoins observés en matière de formation et en matière de recherche sur la couleur, le comité scientifique, à l’écoute des participants et des partenaires scientifiques de l’Ecole, a défini un dispositif déployé sur trois niveaux :

  1. une formation aux fondamentaux scientifiques de la couleur, session de pré-requis l’automne précédent l’Ecole de printemps, pour les personnes qui ont besoin d’acquérir une culture scientifique pluridisciplinaire de la couleur, de façon à élargir leur propre prisme d’observation, de conception ou de recherche. Cette formation constitue la base de connaissance vraiment adaptée pour participer à l’Ecole de printemps.  programme session 2015
  2. l’école thématique de printemps bisannuelle, chaque printemps des années paires, au mois de mars, dont le thème évolue à chaque édition et apporte un niveau avancé dans chaque discipline abordée, afin d’offrir une synthèse sur les thèmes en pointe ou à forte actualité de recherche, pour des participants disposant déjà d’une base de prérequis pluridisciplinaires.  
  3. le workshop Science & Colour : what’s next ? destiné à des chercheurs expérimentés en cercle plus restreint et d’ouverture internationale, entourés de quelques jeunes chercheurs, l’objet est de produire un travail collectif d’identification des axes de recherche à développer, donnant lieu à une courte publication prospective. Le Color Lab mis en place à l’occasion de la création du Pôle Territorial de Coopération Economique « Couleurs & Matières du Luberon » sera l’occasion d’inaugurer cette formule workshop.

Programme Fondamentaux 2015 Je m’inscris aux Fondamentaux 2015

Programme Couleur & Société 2016 Je m’inscris à l’Ecole thématique 2016

Moment privilégié d’échanges et de rencontres, ces écoles permettent la découverte de nouvelles compétences sur la couleur, tout en renforçant année après année des liens privilégiés entre intervenants et participants.

Les objectifs scientifiques des écoles sont

  •  de donner, dans un cadre pluridisciplinaire, des connaissances fondamentales et des outils pour aborder des problèmes variés se présentant dans les travaux de recherche ou dans la pratique, lorsque les interactions entre les multiples paramètres de la c ouleur sont en jeu ;
  • de faire le point dans chacune des disciplines concernées sur l’état de la connaissance
  • d’apporter une formation de base pluridisciplinaire, accessible à tous les participants
  • d’apprendre le langage des autres, afin de permettre une réelle interfécondation entre disciplines scientifiques différentes
  •  d’élargir le point de vue des participants dans leur propre domaine et susciter des collaborations transdisciplinaires

Ces écoles contribuent à fédérer une communauté scientifique sur la couleur autour d’un même lieu : le Conservatoire des ocres et de la couleur de Roussillon (okhra).

Elles contribuent à la vivacité d’un véritable centre de ressources sur les matériaux de la couleur au sein du Conservatoire de Roussillon : matériauthèque, bibliothèque scientifique, regroupement de publications et de bases de données, rencontres annuelles.
Enfin, la création d’un réseau d’échanges et de collaborations entre les différents laboratoires de différentes disciplines scientifiques et technologiques, les industries concernées et les artistes est l’ultime conséquence attendue : les dernières années de l’école de printemps de Roussillon ont montré que les échanges amorcés lors de l’école se poursuivent encore et que des collaborations fructueuses ont pu voir le jour entre les différents participants sous formes de recherches conjointes, de publication ou édition, d’exposition ou programmes pédagogiques spécialisés.

Vous pouvez commander les actes des Ecoles précédentes à tarif préférentiel (sous réserve de disponibilité) à comptoir@okhra.com

Objectifs de développement

Ces écoles contribuent également à pallier un certain retard français dans le développement coordonné de la recherche et de la formation sur le thème de la couleur, en assurant une mise à niveau, un approfondissement, une synthèse et le transfert des résultats entre chaque discipline. Elles assurent aussi le lien entre les acteurs de la recherche, de l’industrie, le monde de la création et celui de la conservation du patrimoine.

Un public pluridisciplinaire

Une caractéristique forte de ces écoles est de réunir une pluralité de publics qui peuvent interagir au bénéfice de leurs enrichissements mutuels : enseignants, responsables pédagogiques, ingénieurs, chargés de recherche, doctorants, praticiens..

  • chercheurs, enseignants et formateurs du secteur public (conservation, culture, patrimoine, éducation, recherche…) et du secteur privé (industrie, services en recherche-développement, …) dans la nécessité d’acquérir une compréhension large du phénomène pluridisciplinaire de la couleur.
  • Au-delà, un public plus élargi, motivé par l’acquisition de connaissances de niveau scientifique afin d’enrichir sa pratique professionnelle ou son domaine d’expérience.

La photo de groupe de l’école 2014

13556441394_1a393f705c_z

[flickr]http://www.flickr.com/photos/culturecouleur/13556441394/in/datetaken/[/flickr]

La photo de groupe de l’école 2012

[flickr]http://www.flickr.com/photos/culturecouleur/7177347064/[/flickr]

Les orateurs de l’école 2012

[flickr-gallery mode= »photoset » photoset= »72157632823437306″]

Présentation des participants de l’école 2012

[flickr-gallery mode= »photoset » photoset= »72157632823510356″]

La photo de groupe de l’école 2011

[flickr]http://www.flickr.com/photos/culturecouleur/5765957888/[/flickr]

Les orateurs de l’école 2011

[flickr-gallery mode= »photoset » photoset= »72157626803703670″]

Présentation des participants de l’école 2011

[flickr-gallery mode= »photoset » photoset= »72157626686084493″]

 

 

Accéder aux Fondamentaux de la couleur

Ces Ecoles sont organisées par le CNRS et ôkhra avec le concours du GDR Vision , du GDR ISIS Image et Vision, du Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, du Centre Français de la Couleur, de l’Institut des NanoSciences de Paris.

©Photos conférences Philippe Durand- Philippe Chaudré – Patrick Callet – Célia Pernot – BBB – ôkhra

 

Le conservatoire des ocres et de la couleur

le conservatoire de la couleur

L'usine Mathieu, conservatoire des ocres et de la couleur
A l'image d'un conservatoire de musique, le rôle du Conservatoire de la couleur est de pratiquer la discipline que l'on entend conserver. Ici, la couleur se vit par le geste et par la transmission des savoir-faire. Le centre de formation, la librairie et le comptoir spécialisé sont au service de cette mission.
Société Coopérative d'Intérêt Collectif (SCIC) reconnue par l'État, ôkhra gère ce conservatoire en délégation de service public. Elle rassemble salariés, artistes, artisans, industriels, scientifiques, bénévoles et collectivités territoriales au sein d'une gouvernance partagée.

les salles de formation

une des salles de cours du conservatoire
Les formations se déroulent dans une des salles de cours du conservatoire, aménagées dans les anciens entrepôts d'ocre. L'usine Mathieu est une usine d'ocre réhabilitée, les stages se déroulent donc au cœur de la couleur.
Les installations sont simples, le luxe, c'est l'espace, la lumière et l'environnement. Les pauses déjeuners se prennent fréquemment en plein air (il fait souvent beau, vous êtes en Provence !).

Roussillon en Provence

le village de roussillon
Roussillon est un village magnifique, au cœur du massif ocrier classé du Luberon, et il en a la couleur. La visite du sentier des ocres, au bord du village, est indispensable. A quelques kilomètres, à Gargas, les spectaculaires mines souterraines de Bruoux valent le détour.
A quelques kilomètres d'Apt, on y accède par le TGV d'Avignon ou l'aéroport d'Aix - Marseille. De nombreuses solutions d'hébergement pour tous budgets sont proposées autour du conservatoire.