La Boutique

Important

Pour toutes commandes dont le poids dépasse 25kg, nous vous conseillons de nous contacter via le formulaire de contact pour que nous puissions établir un devis ensemble pour le transport de vos articles.

 

“Les ocres, “de la belle marchandise…” – Simonin Francine

Comment a-t-on produit des ocres naturelles à l’usine Mathieu de Roussillon au cours du XXème siècle ?
“Les ocres, de la belle marchandise…”, présente l’histoire de l’usine d’ocre Camille Mathieu, à travers le témoignage d’Elie Icard, roussillonnais et ancien contremaître de l’usine. Elie Icard, né en 1908 a commencé a travaillé dans l’usine à 11 ans. Ensuite,  ouvrier ocrier, puis contremaître, il en a occupé tous les postes. Francine Simonin a recueilli puis transcrit ce témoignage exemplaire. Ethnologue, elle nous propose aussi son interprétation des grandeurs et du passé de cette industrie vauclusienne.Ocres jaunes, ocres rouges…

14,22

Disponible sur commande

Description

Définition

Depuis 1994, ôkhra transmet les savoir-faire de l’ocre et des couleurs. En partenariat avec Edisud, nous avons créé une collection d’ouvrages pour recueillir ce patrimoine vivant et le transmettre avant qu’il ne disparaisse. L’écomusée de l’ocre sauvegarde ce patrimoine industriel et artisanal pour le transmettre aux générations futures. Ainsi en 25 ans, 15 titres ont été publiés. Trois titres retracent l’aventure d’ôkhra. Le premier, “de la matière à la couleur – une entreprise culturelle en Provence” présence le projet initial et offre une approche originale de la valoriatin des savoir-faire ocrier et des matériaux de a couleur. Le second, “Les ocres, de la belle marchandise…”, présente l’histoire technique et industrielle de l’usine d’ocre Camille Mathieu. Le troisième, “ocres & terres” – recettes et application, présente 15 recettes de peintures à fabriquer soi-même. Cet ouvrage est également traduit en anglais.

Contenu

“Les ocres, de la belle marchandise…”, présente l’histoire de l’usine d’ocre Camille Mathieu, à travers le témoignage d’Elie Icard, roussillonnais et ancien contremaître de l’usine. Elie Icard, né en 1908 a commencé a travaillé dans l’usine à 11 ans. Ensuite,  ouvrier ocrier, puis contremaître, il en a occupé tous les postes. De 1994 à 2004, il a accompagné la renaissance de l’usine Camille Mathieu et nous a transmis toutes ses connaissances. Ainsi, dans ce livre, il nous dévoile les finesses de fabrication de cette “belle marchandise” exportée alors vers tous les continents. Francine Simonin a recueilli puis transcrit ce témoignage exemplaire. Ethnologue, elle nous propose aussi son interprétation des grandeurs et du passé de cette industrie vauclusienne.

Informations Complémentaires

Informations complémentaires

Poids 280 g
Les Avis
0

Les pigments et terres colorantes ont des tonalités riches et subtiles que les écrans informatiques ne peuvent reproduire. Nous faisons tout notre possible pour être au plus proche des couleurs réelles, mais il est important de garder en tête cette contrainte technique, nous ne pouvons donc vous assurer de leur parfaite correspondance avec la photographie présentée.